Une nouvelle voie de tirage à terre plus performante

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Chantiers de la Haute-Seine, chantier naval installé à Villeneuve-le-Roi, à 14 kms en amont de Paris, bénéficient d’une infrastructure complète pour faire face à l’ensemble des demandes de leurs clients, dont quatre voies de tirage à terre de diverses capacités. Les Chantiers viennent de procéder à la réfection de l’une d’entre elles.

La voie de tirage n°4, construite il y environ 100 ans et offrant jusqu’alors une capacité de 150 tonnes, nécessitait d’être restaurée. Elle est principalement utilisée pour mettre hors d’eau des bateaux logements, des barges industrielles et des petits automoteurs.

Des travaux conséquents rapidement menés

La réfection de cette voie a engendré des travaux relativement importants correspondant à un budget d’investissement total de 100 000 euros. Le défi ? Réaliser ces travaux le plus rapidement possible afin de limiter au maximum l’immobilisation de cet équipement et par conséquence la perte d’exploitation liée à son inutilisation. Délai imparti, pas plus de 4 semaines. Début mai 2021, le chronomètre est enclenché !

Les principaux objectifs de ces travaux d’envergure ont porté sur la sécurisation de la voie dont la stabilité n’est plus garantie ainsi que sur l’augmentation de sa capacité de tirage pour atteindre 200 tonnes.

Les travaux ont comporté plusieurs phases. Dans un premier temps, il a fallu entièrement démolir la voie qui s’étendait sur 90 mètres de long. Un minutieux tri sélectif des matériaux la composant (bois, béton, ballast et terre) fut réalisé ainsi que leur transfert vers le site CEMEX situé à Athis-Mons où ils ont été traités et valorisés, et leur traçabilité garantie. Après la démolition est venue l’étape du terrassement. Enfin, s’en est suivi la construction de la nouvelle voie, nécessitant le coulage et la mise en œuvre de près de 250 m3 de béton prêt à l’emploi, produits par la société CEMEX dans ses unités de production de bétons d’Athis-Mons et de St-Maur. Ce fut un travail collaboratif réalisé avec le support des différents services de l’entreprise du fait des spécificités du chantier : un environnement de coulage agressif nécessitant le pompage du béton, un terrain pentu et une remise en service sous 7 jours à pleine charge d’exploitation. Le service prescription a défini les performances du béton et les conditions de mise en œuvre, le service produits et qualité a calé une formulation sur-mesure, les unités de production ont assuré une logistique efficace afin d’alimenter la pompe à béton en continu et de protéger efficacement le béton des aléas climatiques, puis le service produits et qualité a réalisé les contrôles de résistance validant la remise en service une semaine après le coulage.

Une capacité de tirage à terre accrue

Cette réfection fut aussi l’occasion d’apporter des améliorations ; ainsi la pose de platines dans le radier en béton permettra de changer les rails plus facilement sans avoir à casser le béton. A la clé, un gain de temps et de productivité non négligeable.

Les travaux ont été réalisés par deux chaudronniers des Chantiers de la Haute Seine ainsi que par l’entreprise AEM Constructions, entre autres spécialisée en génie civil dans le cadre de travaux de construction, de rénovation et d’aménagement. Les équipes des Chantiers se sont chargées de la réalisation et la mise en place des platines, ainsi que de la soudure sur les armatures métalliques, tandis qu’AEM a réalisé la démolition, le terrassement, le ferraillage et la mise en œuvre du béton.

La mise en service de la nouvelle voie s’est faite courant juin. Dès lors, elle peut à nouveau accueillir des bateaux, qui seront mis en cale sèche pour la réalisation de différentes opérations de communautaire, maintenance, réparation ou transformation.

Cette importante rénovation porte ainsi la capacité de tirage totale des Chantiers de la Haute-Seine à 1 650 tonnes. Elle démontre également la volonté des Chantiers à maintenir et améliorer leur infrastructure afin de toujours mieux répondre aux besoins des acteurs du fleuve. Un chantier centenaire ancré dans son territoire et toujours à la pointe de la technologie et de la satisfaction client.