Faciliter l’intégration des jeunes en entreprise

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La politique RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) des Chantiers de la Haute-Seine comporte sept engagements, dont celui de conjuguer leur mission industrielle, le développement local et l’intérêt général. Dans le cadre de cet engagement, les équipes du chantier naval se mobilisent régulièrement pour la formation des jeunes du territoire local.

Depuis plusieurs années, le chantier est en étroite relation avec le lycée François Arago à Villeneuve-Saint-Georges, et plus particulièrement avec la filière « production ingénierie » qui propose entre autres des cursus CAP et BAC PRO en chaudronnerie industrielle. Au fil du temps, plusieurs jeunes de cet établissement scolaire ont été accueillis aux Chantiers de la Haute-Seine en stage, apprentissage ou visite de site. Certains ont même été embauchés.

Faire de la prévention auprès de futurs chaudronniers

Fin 2021, ce sont Daniel, responsable production, et Amal, animatrice santé sécurité, qui se sont rendus dans les locaux du lycée, avec un double objectif. Le premier était de sensibiliser les élèves du CAP et du BAC PRO à la sécurité relative au métier de chaudronnier. Le second était de partager l’expérience professionnelle de Daniel qui a débuté sa carrière au chantier en tant que chaudronnier et qui, depuis près de 20 ans, dirige une équipe de 40 collaborateurs.

Dans un premier temps, Amal et Daniel ont détaillé les risques les plus courants auxquels sont exposés les chaudronniers, notamment lorsqu’ils débutent (chutes, glissades, troubles musculosquelettiques…). Ils ont également abordé différentes thématiques comme la manutention, le bruit, les risques chimiques et incendie. Les étudiants ont ainsi pu échanger avec des professionnels aguerris sur des problématiques importantes propres à leur futur métier et recevoir des conseils préventifs pour optimiser leur sécurité et leur santé au travail. Les animateurs se sont appuyés sur différents supports pédagogiques, dont une vidéo réalisée en 2020 sur la prévention des risques en chaudronnerie.  

Témoignage d’un riche parcours professionnel

Ensuite, Daniel a raconté son parcours professionnel au sein des Chantiers de la Haute-Seine. Au-delà de l’explication des échelons gravis tout au long de sa carrière, il a rappelé aux jeunes la forte demande actuelle et récurrente de chaudronniers dans le secteur secondaire, tout en leur précisant l’importance d’obtenir un diplôme pour poursuivre une carrière évolutive. « Il est essentiel d’avoir les bases théoriques pour pouvoir ensuite mettre en pratique ses connaissances en entreprise. L’évolution se fait ensuite sur le terrain » a confirmé Daniel.

Enfin, travaillant sur un projet d’amélioration de leur atelier, les lycéens étaient avides de conseils sur l’optimisation des déplacements et la sécurité. Pour répondre à cette demande, Daniel a bien volontiers partagé son expérience de la méthode d’organisation des postes de travail 5S mise en place dans les différents ateliers du chantier naval. Il a également promu l’outil sécurité TAKE 5 créé par le groupe CEMEX auquel appartient le chantier. Ce dispositif est fondé sur l’analyse personnelle des risques à mener en amont des tâches à effectuer. Lorsque son utilisation devient un réflexe pour tous, il évite des accidents du travail, bénins ou graves, voire il sauve des vies !

Un programme de volontariat plébiscité

Cette action bénévole de sensibilisation et de transmission à des élèves du lycée Arago faisait partie du programme de volontariat CEMEX-UNITE 2021. Cette initiative internationale, lancée en 2020 par CEMEX, incite les salariés du Groupe qui le souhaitent à s’investir dans des actions sociétales locales durant leur temps de travail, dans la limite de 8 heures par an. Ces actions doivent être en lien avec l’un des piliers de la stratégie RSE de CEMEX dont l’éducation et l’employabilité font partie intégrante. Elles ont pour objectif de soutenir les communautés et parties prenantes voisines des sites du Groupe. En 2021, en France, 107 collaborateurs se sont mobilisés dans les 10 initiatives sélectionnées par le comité CEMEX-UNITE parmi les actions suggérées par les salariés.