La sécurité et l’environnement au cœur des activités

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Afin de proposer des prestations de qualité à leurs clients et des bonnes conditions de travail à leurs salariés, les Chantiers de la Haute-Seine entretiennent et améliorent leurs infrastructures de façon très régulière. Cet automne, l’entreprise a procédé à la réfection d’un de leurs quais. Objectif ? Améliorer l’écoulement des eaux pluviales et leur acheminement vers un bac de rétention unique et sécuriser l’amarrage des bateaux en période de crue.

Un quai entièrement rénové

Novembre 2021, la direction des Chantiers de la Haute-Seine lance la réfection d’un quai d’armement dont la surface était dégradée du fait d’une usure normale liée à son utilisation continue et à son expositions aux aléas climatiques.

Au commencement, la surface a été nettoyée avant le coulage d’un nouveau dallage d’une épaisseur de 25 cm, s’étendant sur 550 m². Environ 200 m3 de béton prêt à l’emploi ont été livrés depuis les unités de production de CEMEX situées à Athis-Mons et Saint-Maur. La mise en œuvre a été effectuée par l’entreprise de génie civil AEM Constructions qui a réalisé des formes de pente afin d’optimiser la canalisation des eaux pluviales. Ainsi, l’ensemble des eaux de pluie sont envoyées vers un bassin de rétention unique qui avait été récemment rénové.

Sécurisation des amarrages

Des percements du nouveau dallage ont ensuite été faits pour installer des butoirs permettant de sécuriser l’amarrage des bateaux, notamment en période de forte crue. Ces butoirs en acier ont été directement fabriqués par les experts des Chantiers ainsi que leurs réhausses qui, une fois mises en place, peuvent faire face à une montée des eaux jusqu’à 2,50 m de plus par rapport à leur niveau normal. Ces butoirs, remplis de béton, empêchent ainsi les bateaux amarrés de se positionner au-dessus du quai lors de la montée des eaux de la Seine et d’être potentiellement endommagés ainsi que d’éventuelles opérations de remise à l’eau délicates. 

L’installation de ces réhausses, également fabriquées en acier, repose sur une procédure de suivi de Plan de prévention du risque inondation (PPRI) qui détermine les seuils d’alerte. Cette installation est gérée par le personnel des Chantiers à l’aide de matériels de manutention adaptés.

Sécurité et environnement optimisés

Ces travaux ont duré un mois. Le nouveau quai d’armement fut ainsi opérationnel dès fin novembre, avant la période hivernale. Sa rénovation et son amélioration garantissent la plus grande sécurité des hommes et des équipements lors des opérations de contrôle et de réparation des bateaux amarrés.

La sécurité et l’environnement sont au cœur des préoccupations des Chantiers de la Haute-Seine et l’entreprise investit très régulièrement pour améliorer ses infrastructures afin d’offrir à ses clients et leurs bateaux des conditions d’accueil optimales.